Culture - Enseignement

|

La complainte de Zahira

Zahira aimait sa famille
Et elle aimait surtout la vie.
Elle était pleine d’ambition
Jusqu’au rappel des traditions.
A dix-huit ans, on se marie
Avec quelqu’un déjà choisi.
Tu as trois choix, lui dit son père,
Ne te plains pas et laisse-toi faire.
Elle fugue chez sa meilleure amie
Car son entourage l’a trahie.
Sa famille change et la renie,
Son frère la tue, tout est fini.