Culture - Enseignement

|

Le Pisseux

Un roman de Damienne Lecat

Depuis toute petite, j’ai toujours aimé les mots. Ceux qui chuintent, qui chantent, qui interpellent, qui caressent, qui griffent. Mon préféré était gazouillis.

Depuis toute petite, j’ai toujours aimé les belles histoires. Celles des BD, des romans, des films.

Quand j’ai grandi, je n’ai jamais lu un livre imposé par l’école. Jamais, jusqu’à mes études supérieures. Ce n’était pas nécessairement une bonne idée.

Très vite, j’ai décidé de faire de la langue française mon métier et de l’enseigner. Je donne cours à de futurs enseignants en maternelle, à Namur. À l’époque, découverte de nouvelles questions pour moi, qui m’ont passionnée et me passionnent encore. Comment un jeune enfant apprend-il à parler, à lire ? Comment l’y aider ? Que lui apporte la littérature ? Vaste horizon à explorer.

Vers l'âge de quarante ans, je me suis lancée dans l’écriture. J’avais sans doute plus à raconter, et mes quatre enfants me laissaient davantage de temps. Les ateliers d’écriture m’ont encouragée et donné quelques clés techniques.

Quand j’écris, j’aime penser comme mon personnage, respirer à sa manière, éprouver ses sentiments. Entrer dans un autre corps, un autre esprit et trouver l’expression juste pour le dire. Plaisir décuplé quand ce personnage est très différent de moi, comme ce pisseux.

Mais oui, cet homme antipathique, vous finirez vous aussi par vous y attacher.

Au sujet du roman