Culture - Enseignement

|

Les artistes en compétition

DALTON TELEGRAMME

BIOGRAPHIE

Elle se répand. La rumeur.

Des plaines belges, quatre mecs s’apprêtent à débarquer. Les Dalton Télégramme. Puisque c’est ainsi qu’ils se font appeler.

Leur histoire, bien qu’héroïque, n’est pas encore connue de tous.

Celle-ci se raconte idéalement sur fond musical. Mélange de western imbibé de chanson.

Voyez plutôt.

"La cavale". EP condensant toute l’atmosphère d’un groupe aux influences résolument country. Enregistré au "Jet studio", endroit ayant la particularité de permettre la capture live des sons qui s’y côtoient, "La cavale" est l’aboutissement d’une rencontre hors du commun.

Lucas Chauvière, ingénieur du son et producteur français ayant notamment enregistré M, Nicolas Repac, Mamani Keita, Salif Keita, Java, R.Wan ou encore Saule s’est attelé à filtrer toute l’essence du groupe en 5 titres. Le résultat de cette collaboration laisse transparaître toute l’originalité d’une musique à la fois brute et raffinée.

Vainqueur du concours "Musique à la française", Dalton Télégramme s’est depuis produit à Montréal. Une expérience qui, selon les membres du groupe, les aura marqués au plus profond.

C’est en tout cas ce que dit la rumeur dont vous êtes désormais les colporteurs.

Site : http://soundcloud.com/daltontelegramme
http://www.myspace.com/daltontelegramme

 

PITCHO

BIOGRAPHIE

Artiste, entrepreneur charismatique, Pitcho est un rappeur et un acteur Belge d’origine Congolaise (RDC, Ex-Zaïre). Il voit le jour le 11 décembre 1975 à Kinshasa.
C’est en 1981 qu’il arrive en Belgique pour suivre son père, homme politique ayant échappé au régime totalitaire du Maréchal Mobutu. Eloigné de ses racines, Pitcho, en quête d’identité, se plonge dans la culture hip-hop.
Plus intéressé par le « message » que par les strasses et les paillettes, c’est à l’âge de 16 ans qu’il réalise ses premières maquettes inspirées par des groupes mythiques tels que : Public Enemy, Run Dmc, N.T.M, IAM, ou encore Mc solaar.
Deux années plus tard, il monte sur scène pour la première fois et ne s’arrêtera plus.

 

Un grand nombre de concerts en groupe (Onde de choc, Rival, Héritage, Diversidad) ou en solo, ainsi que de nombreuses prestations théâtrales (avec Peter Brook, Joel Pommerat, Rosa Gasquet, Ruud Guillens) feront de lui un homme de scène incontournable. Le poids des mots, la force de la parole, héritages des griots, pour l’artiste Pitcho l’art n’a de l’intérêt que si il est utilisé comme un outil d’échange et de transmission.
Après s’être questionné sur ses racines dans son album «Crise de nègre» sortit en 2010, Pitcho décide de prendre comme terrain de jeux un monde résolument tourné vers l’avenir. En ces temps de crise, il est très difficile de pouvoir croire en des lendemains meilleurs mais si nous n’y pensons pas dès maintenant, c’est le pire qui nous attend.
A travers ce dernier album hip-hop, teinté de sonorités électros, la plume de Pitcho nous convie à célébrer la renaissance, à se questionner sur le monde qui nous entoure et à croire en "Demain".

«Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme, tout est histoire de
recommencement et de mouvement.»

Dir.artistique : Alexandre Aretz (The mash, Suarez, Moladji, The Waow) et
Pitcho.
Prod.musicale : Patrick Dorcean, Dj Aral, Eversor (Diversidad) et le Collectif
bruxellois BBH.
Enregistrement : Alexandre Aretz au Studio Hautregard à Waremme
 
Sites : http://be.myspace.com/pitchomusic
www.pitcho.com

Antoine HENAUT

BIOGRAPHIE

Chanteur à textes, Antoine Hénaut raconte des petits travers du quotidien tristes ou joyeux. Il aime jongler avec les mots, les phrases, dire quelques vérités mais toujours avec une pointe d'humour et surtout d'ironie. Antoine touche un peu à tout au niveau artistique mais il développe un goût prononcé pour l'écriture de petits romans, de nouvelles, de textes et de chansons. Après s'être essayé dans différents projets de chansons françaises, il rencontre Max Giordano, guitariste de formation, issu de la scène rock.


Ensemble, ils décident de monter un projet. La rencontre avec Christian Ravalisson (Dada) et Marc Pinilla du groupe Suarez sera déterminante et marquera un vrai virage qui lui permettra ainsi, entre autres, d'arranger ses compositions et d'évoluer à la vitesse grand "v".Source : Francofolies 2011

Site : http://be.myspace.com/antoinehenautofficiel

NINA MISKINA

BIOGRAPHIE

Artiste hip-hop bruxelloise, Nina Miskina offre un rap puissant, introspectif, explicite et tranchant, comme son vécu. Elle est l’une des artistes femme qui a su s’imposer dans l’univers plutôt masculin du rap belge. Venue du Congo et arrivée en Belgique à l’âge de 6 ans, Nina se révèlera être une élève brillante. Elle écrit «sérieusement» depuis l’âge de 15 ans. Quelques années plus tard, le décès prématuré de sa mère, morte du sida, fera éclater son monde. S’en suivra l’échec scolaire, l’errance et une «descente aux enfers» dont certains de ses textes gardent la trace. Mais pas question qu’on pleure sur elle !

Entrée dans le rap par hasard (elle préférait d’autres musiques), Nina s’initie à cet art très codé du rythme et de la rime. Elle fait ses classes dans la mouvance du collectif bruxellois Ultime team. Dès 2009, elle laisse une très forte impression sur la compilation Dans ta ruelle. En 2010, Nina participe à la compilation Héritage orchestrée par le rappeur Pitcho à l’occasion du 50ème anniversaire de l’Indépendance du Congo.


Le public découvre alors la puissance de son style, de son écriture, de son phrasé. La même année, elle apparaît sur l’album du rappeur Gandhi (Le point G – Tome 1 : Jeux de Maux). S’ensuivent des scènes à ses côtés dans les grands festivals. Parallèlement, Nina Miskina peaufine son projet solo et enchaîne une série de concerts avec son live band.
En octobre 2011, elle est Lauréate du Prix Paroles Urbaines, qui récompense le meilleur parolier rap de l’année en Belgique. Repérée par un metteur en scène français, Nina Miskina rappe et joue en 2012 dans la pièce « Comme Une Isle » à Paris et dans d’autres villes. C’est dans ce contexte positif que Nina s’apprête à confirmer sur disque ce que l’on sait d’elle sur scène, avec la sortie de son premier disque Désordre le 24 janvier 2013.

Nina : un style

Le style de Nina joue sur les contrastes, côté pile tout est subtilité, elle fait appel aux métaphores, à un vocabulaire soutenu, côté face Nina n’a pas peur d’aborder les sujets crûment : les injustices, l’échec scolaire, les personnes sans papiers, le sida, les familles recomposées, l’argent «sale», les addictions, avec les mots et les expressions «de la rue». Nina rappe car «les larmes qu’on ne verse pas sont des rancunes» écrit-elle. «Grande sœur de tous les égarés», comme ses amis aiment à l’appeler, Nina propose des textes sans tabous, trempés dans un réel contrasté. Mais toujours sincérité ce qui deviendra sa marque de fabrique.

Site : http://www.botanique.be/artiste/nina-miskina

CAMPING SAUVACH

BIOGRAPHIE

2011, nouvel album, nouvel élan pour le dynamique collectif namurois. Actifs depuis 2003 sous diverses formes, la joyeuse bande a su mener sa barque avec adresse. Passant progressivement du trio acoustique à la formation rock, mêlant intelligemment folklores balkaniques, chanson française et rock and roll, ils ont foulé avec toujours plus de conviction les pavés de la rue et usé le plancher des plus prestigieux festivals. La famille Sauvach trace donc son chemin, sur l’air d’un véritable succès populaire.



Si bien qu’aujourd’hui, après 2 albums, 5 ans de tournées et plus de 200 concerts, ils présentent leur nouvel album “L’oiseau de nuit”.
Ce troisième opus, sur fond de conte fantastique nocturne est le fruit de leur nouvelle collaboration avec le talentueux Matthieu Belette. Car c’est toujours avides de rencontres qu’ils accueillent parmi eux ce nouveau chanteur à la plume hyperactive et au phrasé rocambolesque. 2012 sera Sauvach!

L’oiseau de nuit - Camping Sauvach Février 2012.
Après plus de 7 ans d’activité et de récents changements dans la composition du groupe, le collectif namurois donne le ton d’entrée de jeu et définit fermement sa nouvelle configuration. Camping Sauvach “nouvelle formule” entre en force avec “Pourquoi pas”, premier single au swing incisif. En première ligne, un nouveau chanteur décomplexé qui est prêt à en découdre. “Pourquoi pas, si ça les aide à tenir, leur regard sur mon nombril, plutôt que sur le leur, si ça fait leur bonheur”.
Présentations faites, s’en suit “L’oiseau de nuit”, qui - à l’image de ce troisième album - est un véritable Ovni de la chanson française. On y découvre l’histoire d’un mystérieux personnage, nocturne et introspectif, sur un rythme Disco-trash et des mélodies Folk-Mélancoliques. Cet album semble s’annoncer comme un conte fantastique nocturne, une série d’ “histoires au sens qui échappe”. “Se frôlent, s’effleurent et se rattrapent, ses vies, qui la nuit s’éveillent”. On y fait ensuite la connaissance d’un pilote automobile complètement dingue de son bolide, d’une jeune danseuse de cabaret “la Gypsy”, atterrie à Paris, et dont le destin tragique finira sur les pavés froids et humides du Paname des années 30. Un despérado des temps modernes, un chanteur des campagnes, ou encore “Marcel Larcin”, brigand cynique à la tête brulée. Ce titre constitue par ailleurs la surprise musicale de l’album. La voix est plus rauque que jamais, violons hurlants, percussions distordues,... Une fable étrange sur un air de tango obscur. Avec des chansons plus intimes comme “La route est longue” et “Les samedis sous la pluie”, Matthieu Belette nous offre de beaux moments de tendresse mais aussi de réflexion. Dans le même registre, “ce qu’on à l’air con” s’interroge sur le phénomène de l’amour aveugle; à se demander de manière amusée si tout cela n’est pas “trop de bonheur pour un seul homme”. Des chansons plus “familiales” aux sujets touchants, qui apportent un vent d’air frais sur cet album. A retenir également, le tonitruant “Mon double”. Véritable confession schizophrène où l’on assiste impuissant au moment où le chanteur vend son âme au diable en échange d’un peu de gloire. “Il m’a dit si t’as l’ambition, si tu veux signer de ton nom le cours de l’histoire,…”. “Je connais peut-être la formule qui peut changer ton existence”.

Sites : be.myspace.com/campingsauvach
           www.campingsauvach.com